Les femmes diaboliques de l'histoire # 13

Publié le par Joan Boudreau

Les femmes diaboliques de l'histoire # 13

Les soeurs Papin

Christine Papin (8 Mars 1905 – 18 Mai 1937) et Léa Papin (15 Septembre 1911 – 1982, ou 24 Juillet 2001) étaient deux soeurs, des servantes qui ont tués la femme et la fille de leur employeur à Le Mans en France le 2 février 1933.

Elles ont grandi dans un village au sud de Le Mans (France). Elles avaient une soeur ainée, Émilia qui est devenue une religieuse. Christine et Léa ont passé leur temps dans des pensionnats après le divorce de leurs parents. En vieillissant, elles ont travaillés comme servante dans différentes maisons de Le Mans en préférant, si possible, travailler au même endroit.

 

Vers 1926, elles ont commencé à travailler en tant que servante-résidente dans la maison de Monsieur René Lancelin, un retraité. Cet homme vivait avec sa femme et sa fille adulte. Les deux servantes étaient très sages et discrètes.

Le 2 février 1933, Monsieur Lancelin devait rencontrer sa femme et sa fille pour un souper chez un ami. Quand il a vu que sa femme et sa fille n’étaient pas encore arrivé, il est retourné chez lui. Il ne pouvait pas entrer dans la maison car elle était barrée de l’intérieur par contre il a remarqué qu’il y avait de la lumière dans la chambre des servantes. Après avoir frappé à la porte sans réponse, il a appelé la police, croyant qu’il y avait peut-être eu un cambriolage.

Les soeurs lors de leur arrestation

 

Les soeurs Papin lors de leur arrestation.

Lorsque les policiers sont entrés dans la maison, en grimpant sur le mur de la cour arrière, ils firent la macabre découverte. Leurs yeux avaient été arrachés et leur corps étaient mutilés à un point tel que les policiers avaient du mal à soutenir la scène. Un des yeux de Madame Lancelin a été retrouvé dans un des plis de son foulard…

Les deux servantes quant à elles, furent retrouvées nues dans leur chambre, enlacées l’une contre l’autre. Les armes qui ont servis pour le double meurtre sont: un couteau de boucher, un marteau et un gros pot en métal qui a été trouvé en haut de l’escalier. Elles ont immédiatement avoué leur crime sans résistance.

Les corps mutilés des victimes.

Les corps mutilés de Madame Lancelin et sa fille.

Croquis de la scène de crime.

Croquis de la scène de crime.

Elles ont été emprisonnées séparément en attente de leur procès. Il semble qu’elles avaient ensemble une relation incestueuse.

La maladie mentale était possiblement une cause, mais à l’époque, la science n’était pas assez avancée pour le prouver. On a aussi exploité la thèse de “l’exploitation de la main

d’oeuvre” (elles travaillaient 14 heures par jour et avaient droit à une seule demi-journée de congé par semaine) qui les aurait poussé à commettre ce meurtre.

Les soeurs durant leur procès.

Lors de leur procès.

Prison de Le Man

Prison de Le Mans

 

Les deux femmes ont été trouvées coupables toutes les deux. Mais comme Christine était selon son propre témoignage, celle qui avait influencer sa soeur à commettre le crime, elle fut condamnée à la peine de mort. Lea, quant à elle, a été sentencée à 10 ans d’emprisonnement. La sentence de peine de mort de Christine a été commutée plus tard à la prison à vie.

Loin de sa soeur, Christine refusait de manger et elle a été transférée dans un asile après avoir essayé de s’arracher elle-même les yeux. Elle est morte à l’asile le 18 mai 1937.

Léa Papin a été libérée de sa prison en 1941. Dû à son comportement irréprochable, sa sentence a été réduite à 8 ans. Elle aurait changé son nom et serait morte à ce qu’on dit en 1982. Mais le producteur de film Claude Ventura dit qu’en 2000 il aurait retrouvé Léa dans un hospice de France. Mais aucune preuve sauf une photo qui est peut-être celle de Léa. 

Claude Ventura crois que cette dame agée pourrait être Léa Papin...mais aucune preuve ne le confirme.Claude Ventura crois que cette dame agée pourrait être Léa Papin...mais aucune preuve ne le confirme.

Claude Ventura crois que cette dame agée pourrait être Léa Papin...mais aucune preuve ne le confirme.

Merci à mes amis lecteurs et si ça vous intéresse, il y a un documentaire (en anglais mais comme ça se passe en France, il y a beaucoup de parties parlées en français sous-titrées en anglais), voici le lien:

https://www.youtube.com/watch?v=hioAbT8Vq_g

à la prochaine,

Joan

Publié dans femmes

Commenter cet article