Le 28 juillet 1755, signature de la déportation des Acadiens.

Publié par Joan Boudreau

Le 28 juillet 1755, signature de la déportation des Acadiens.

C’est à Halifax le 28 juillet 1755 (donc ça fait 260 ans aujourd'hui) que le Conseil de la Nouvelle-Écosse prend la décision d’expulser la population acadienne de la colonie. Au cours de la décennie suivante, l’île Georges (petite île dans le havre) sert de prison pour des centaines d’Acadiens à la fois. Les représentants de la population acadienne ayant plaidé la cause des leurs devant le Conseil en juillet 1755 en sont les premiers prisonniers.

Le 28 juillet 1755, signature de la déportation des Acadiens.

Le lieutenant-gouverneur Lawrence décrit l’île comme « le lieu le plus sûr » et il n’est pas rare que des partisans acadiens ayant pris part à la résistance s’y retrouvent. Les installations de l’île sont inadéquates et les conditions de détention terribles. Lors de la dernière tentative de déportation massive en 1762, plus de 600 prisonniers sont transportés à Boston. Le Massachusetts refuse de les accepter et les navires doivent remettre le cap sur Halifax.

Le 28 juillet 1755, signature de la déportation des Acadiens.

La politique de la Déportation prend fin en 1764 et le gouvernement fait en sorte que le peuple acadien revenant s’établir en Nouvelle-Écosse soient éparpillés sur le territoire. En Nouvelle-Écosse, la nouvelle Acadie se retrouve, bien vivante, dans des communautés comme Clare, Argyle, Chéticamp, Isle-Madame, Pomquet.

source: Société Nationale de l'Acadie

Le 28 juillet 1755, signature de la déportation des Acadiens.

C'est quand même paradoxal qu'un des pays que j'ai le plus hâte de visiter soit l'Angleterre puisque mes ancêtres acadiens ont été directement opprimés par cette nation. Cela étant dit, c'est peut-être aussi pour cette raison que je suis unique en mon genre et que paradoxalement j'aime mon pays le Canada même si je suis une québécoise... Les vieilles chicanes historiques ne sont pas de mon ressort par contre, je ne peux qu'admirer la détermination et le courage de ces gens qui, même chassés de leur terre, avais une force de caractère incroyable! Je suis fière d'être une de leur descendante directe!

Merci

Jojo